Une journée à la Butte aux cailles par Esprit de France

Dans la nature | Sorties
La Butte aux cailles par Esprit de France
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel de la Place du Louvre
hotel de la Place du Louvre de la collection Esprit de France

Un air de campagne à Paris !

La Butte aux Cailles fait partie de ces quartiers de Paris ayant réussi à conserver une âme de village. Savez-vous qu’elle tire son nom de Pierre Caille qui fit l’acquisition de cette petite colline en 1543 ? Souvent peu connue des touristes, elle est idéale pour la promenade. Ici, pas d’immeubles haussmanniens ni de grandes avenues, mais de charmantes petites maisons et des ruelles pavées.

Au XVIe siècle, la Butte aux Cailles n’est encore qu’une colline recouverte de prairies et de moulins à vent surplombant une rivière, la Bièvre. Mais dès le siècle suivant, elle se peuple des métiers qui travaillent avec l’eau de la rivière : les teinturiers, les tanneurs, les lingères, les chiffonniers, sans parler de l’exploitation de carrières de calcaire. Au XIXème siècle, la Bièvre est, du fait de ces activités polluantes, devenue un égout à ciel ouvert et on décide de la recouvrir. À la même époque, en 1860, le territoire est intégré à Paris, mais il reste à l’écart des grands travaux que le Baron Haussmann entreprend dans la capitale car le terrain ne peut supporter de hauts et lourds immeubles du fait des anciennes carrières qui ont fragilisé le terrain. Voilà pourquoi la Butte a continué son développement à l’écart des politiques urbaines de la capitale et a gardé des aspects très pittoresques dont ses bistrots typiques, Le Temps des Cerises, Le Merle Moqueur ou La Folie en Tête. Cependant, le calme qui y règne aujourd’hui contraste avec l’agitation que la Butte aux Cailles a connu dans le passé. N’oublions pas que ce quartier fut en effet le théâtre de barricades tout autant historiques que sanglantes au moment de la Commune de Paris en 1871.

Votre promenade pourra commencer par l’une des trois rues pavées typiques de ce quartier-village, la rue Alphand, le Passage Barrault ou le Passage Sigaud. Puis rue Daviel, au numéro 10, vous découvrirez une cité-jardin faite d’une quarantaine de maisons mitoyennes avec des colombages et des toitures très pentues, d’où le nom de Petite Alsace. Organisées autour de terrasses et de pelouses arborées, elles dégagent autant de charme que de modestie. En face, s’ouvre la Villa Daviel qui est une jolie ruelle bordée de maisonnettes du début du XXème siècle avec de jolis jardinets fleuris. Poursuivez votre périple en admirant toutes les œuvres de street art qui décorent les rues, dont celles de Miss. Tic avec ses silhouettes de femmes fatales. Et pourquoi ne pas se détendre, place Paul Verlaine, à la piscine « art-déco » classée Monument historique qui possède un bassin en extérieur pour les beaux jours ?