L’Hôtel de la Marine

Musées | Votre journée à Paris
L'Hotel de la Marine à Paris
Envie de visiter l'Hôtel de la Marine?
Nos hôtels à Paris

Découvrons un monument emblématique de l’art de vivre à la française.

La Place de la Concorde est connue pour les deux palais jumeaux qui bordent de part et d’autre l’accès à la rue Royale. L’un d’eux est devenu le célèbre Hôtel Crillon, l’autre abritait, depuis la révolution de 1789, le Ministère de la Marine. Le déménagement de ce dernier, suivi d’une superbe restauration de plus de quatre ans, permet aujourd’hui de rendre au public, après plus de deux siècles, ce bâtiment conçu par le grand architecte de Louis XV, Ange-Jacques Gabriel. Ce chef d’œuvre du XVIIIe siècle, dont l’aménagement d’origine a pu être en grande partie retrouvé, va sans le moindre doute, être plébiscité par tous ses visiteurs. Pour au moins deux raisons : sa réouverture coïncide avec le rétablissement de la possibilité d’en traverser librement les cours depuis la rue Royale jusqu’à la rue Saint Florentin ou la place même de la Concorde. La vaste cour de l’Intendant ainsi que la cour d’Honneur recouverte d’une verrière d’un type nouveau qui accroche et réfracte la lumière, sont accessibles de jour mais aussi une grande partie de la nuit. L’autre raison est que ses fastueux espaces -le premier étage donnant sur la loggia d’où le roi Louis-Philippe a contemplé, en 1836, l’érection de l’obélisque de Louxor marquant le centre de la place- sont aujourd’hui accessibles à la visite (sur réservation par internet) avec la possibilité de trois parcours.

L'Hotel de la Marine à ParisLe plus grand débute par les appartements de l’Intendant du Garde-Meuble royal. Avant la révolution, le bâtiment avait en effet été affecté au Garde-Meuble de la Couronne, chargé de meubler et d’entretenir les résidences royales. Il était ouvert au public une fois par mois car il abritait également des armes et des armures, de grandes pièces d’art décoratif et les joyaux de la couronne, qui furent l’objet, en 1792, d’un vol retentissant, puisqu’ils ne furent retrouvés qu’en partie. Le premier intendant, Pierre-Elisabeth de Fontanieu avait aménagé cet appartement avec un goût exquis que la restauration s’est attachée à retrouver dans les moindres détails (vous serez charmé par le coquin cabinet des glaces). L’authenticité est telle qu’elle donne l’impression que ces personnages historiques viennent à peine de quitter les lieux. Le circuit le plus court se concentre sur les salons d’apparat, dont l’enfilade donne sur ce que l’on appelait alors la place Louis XV.

Restaurant-Chez-MaximsN’hésitez pas à faire une pause au Café Laperouse sous les arches de la cour de l’Intendant, et vous pourrez bientôt également y dîner au restaurant Mimosa où le talentueux chef Jean-François Piège vous proposera une cuisine dont les accents méditerranéens évoqueront tout ensemble la Riviera, Nice et le Capri des années 1960. À moins que vous ne préfériez vous retrouver dans le décor Art Nouveau d’origine de Maxim’s, de l’autre côté de la rue Royale (photo).

Nos articles vous plaisent? Suivez Esprit de France sur Instagram pour ne manquer aucune actualité.