Des tables austères d’Hammershøi à la table gourmande de Pierre Gagnaire…

Votre journée à Paris | Histoire et patrimoine | Autour de l'art
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel d'Orsay
Hôtel d'Orsay de la collection Esprit de France

Une journée à Paris par Esprit de France

Descendant de Vermeer ou précurseur de Hopper ? Hammershøi, peintre danois des années 1880, révélé lors d’une rétrospective au Musée d’Orsay en 1997, est sans doute l’un et l’autre. Aujourd’hui, au Musée Jacquemart André, son œuvre suscite les mêmes interrogations qu’il y a vingt ans. Dans une atmosphère intimiste et très dépouillée, il met en scène des intérieurs faits d’enfilades aperçues par des portes entrouvertes où se révèle la fragilité de l’être humain. Avec une palette principalement composée de gris, de noir et de blanc lumineux, ses pièces meublées avec parcimonie et scandées de portes ouvertes, sont parfois habitées par une femme vue de dos, dans une embrasure de fenêtre ou près d’une table. C’est la femme de l’artiste, Ida, qui participe de ces compositions austères qui distillent une impression de silence un peu énigmatique. Notre tableau préféré -Repos- dépeint, dans une gamme raffinée de gris et de bruns, une femme assise face à un mur, près d’une table sur laquelle est posée un plat d’un blanc crémeux. Sa nuque, dénudée entre le velours de la blouse et les quelques mèches folles de sa coiffure, est nimbée d’une clarté qui focalise notre regard. C’est un des rares tableaux d’Hammershøi où la sensation de temps suspendu s’accompagne de douceur paisible.

C’est un type de table tout différent que nous vous proposons de découvrir chez Gaya, un  restaurant feutré et élégant qui s’est installé dans l’ancienne Ferme Saint-Simon du 7ème arrondissement. Son chef, Pierre Gagnaire, a été couronné de trois étoiles Michelin et élu le « plus grand chef étoilé du monde » selon ses pairs. C’est donc à cette belle table marine au cadre chic et Art déco, dans une rue calme, que ce célèbre chef concocte des plats savoureux et inspirés. Il continue ainsi, dans cet établissement convivial, son hymne aux fruits de mer, et invite cette fois ci les produits de terre dans sa cuisine. Sa soupe de poisson de roche, pommes de terre de l’île de Batz, ou son suprême de volaille jaune des Landes, gambero rosa assortis de cocos de Paimpol sont à goûter absolument.