A la découverte des églises orthodoxes de Paris !

Histoire et patrimoine | Sorties
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel du Rond Point des Champs Elysées
Hotel Champs Elysées Paris - Hotel du Rond Point des Champs Elysees

Depuis l’apparition, dans le paysage parisien classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, de la toute nouvelle cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité, une nouvelle curiosité pour les lieux de culte orthodoxe à Paris et sa région se fait sentir.

En effet, en décembre 2016, un nouveau lieu de culte a été consacré par le Patriarche Cyrille à deux pas du Musée du Quai Branly et de la Tour Eiffel. Cette merveille d’architecture contemporaine avec ses coupoles dorées et son style minimaliste a été conçue par les architectes Wilmotte & Associés, tout comme les espaces qui l’entourent et abritent un centre culturel avec salles d’exposition et pôle éducatif. Coiffée de cinq bulbes totalement lisses et recouverts de feuilles d’or très pâle, sa plus haute croix culminant à plus de 36 mètres, elle s’est très harmonieusement intégrée au paysage des bords de Seine par l’élégance de ses matériaux et de ses couleurs, un camaïeu de blanc, grège, gris et or…

eglise-saint-serge-de-radonege-parisAvant elle, la communauté russe avait l’habitude de se rendre à l’église de la rue Daru. Construite grâce à une souscription, elle a été consacrée en 1861 et dédiée à Saint Alexandre Nevsky, prince de Novgorod et grand héro de la Russie. Conçue sur un plan en forme de croix grecque, elle est entièrement décorée de fresques et de bois doré à l’intérieur alors que l’extérieur est de style byzantin moscovite avec cinq petits bulbes dorés -le chiffre cinq faisant référence au Christ accompagné des quatre évangélistes- surmontés d’une croix. C’est dans cette église aujourd’hui classée aux Monuments Historiques que, le 12 juillet 1918, Pablo Picasso épousa la danseuse russe Olga Khokhlova qui appartenait à la troupe des Ballets Russes de Diaghilev. Leurs témoins n’étaient ni des peintres, ni des danseurs, mais des poètes : Jean Cocteau, Max Jacob et Guillaume Apollinaire !

Rue George Bizet, près du Pont de l’Alma, vous trouverez une autre cathédrale rattachée quant à elle au rite grec de Constantinople. De style romano-byzantin, Saint Etienne (dit aussi Saint Stéphane) fut inaugurée en 1895 : si son architecture est assez sobre avec sa large coupole sur pendentifs, l’intérieur est largement décoré de fresques et d’une riche iconostase en marbre. C’est là qu’eurent lieu les funérailles de la célèbre cantatrice Maria Callas en 1977 !

Il existe encore bien d’autres églises orthodoxes plus modestes à découvrir dans Paris, comme celle du 91 rue Lecourbe, charmante et au fond d’une cour, ou celle du 93 rue de Crimée qui possède un curieux porche en bois décoré au milieu d’un îlot de verdure !