Christo triomphe à Paris !

Sorties | Votre journée à Paris | Musées | Expositions | Autour de l'art
c-andre-grossmann-christo-and-jeanne-claude-2019-christo-afp_byespritdefrance.jpg

Du Centre Pompidou à la Rue Saint-Honoré

christo-et-jeanne-claude-pompidou-21-the-pont-neuf-wrapped-1-paris-1975-1985_byespritdefrance.jpgCélèbre pour avoir emballé et empaqueté des monuments emblématiques pour mieux les appréhender et les redécouvrir, le couple Christo et Jeanne-Claude est à l’honneur au Centre Pompidou. Tout commence en 1958 lorsque les deux artistes, âgés de 23 ans et nés respectivement en Bulgarie et au Maroc, se rencontrent à Paris. Dès cette époque Christo s’attache à « empaqueter » des objets de son atelier -boîtes, bouteilles, etc- de tissu rigidifié par de la peinture laquée qu’il ficelle ensuite. En 1961, ils commencent à intervenir dans l’espace public en barricadant la Rue Visconti à l’aide de 89 barils, en réaction à l’édification au même moment du mur de Berlin et ils décident, dès lors, de s’approprier, par une technique de recouvrement intégral, des lieux publiques modestes à leurs débuts, mais vite de plus en plus monumentaux. Ils partent définitivement s’installer aux Etats-Unis en 1964, mais en reviendront plus tard pour réaliser leur désir d’emballer Le Pont-Neuf de Paris dans les années 80. La seconde partie de l’exposition, débutant par un film documentaire de l’époque tout à fait passionnant, retrace ainsi l’histoire de ce projet fou : 40 000 m2 d’une toile polyamide de couleur grès doré et des kilomètres de ficelle fixés par une équipe d’alpinistes ! À l’aide de 300 pièces incluant dessins, collages originaux, maquettes, photographies, cette rétrospective majeure prend la forme d'un hommage posthume, après le décès de Christo le 31 mai dernier. Il se poursuivra par l’empaquetage de l’Arc de Triomphe, qu’ils avaient imaginé dès 1961 et qui sera visible à la fin de l’été 2021.  

69912724_572906553245724_5086471799479205888_o_byespritdefrance.jpgAu sortir de l’exposition, dans le vieux quartier des Halles, Rue Saint-Honoré, à deux pas de la place de l’Arbre Sec, vous trouverez le Restaurant Le Brun, du nom du peintre favori de Louis XIV. La devanture en marbre noir de 1820 « À la renommée des herbes cuites », classée aux Monuments Historiques, attirera votre regard et éveillera certainement votre curiosité. Venez goûter une cuisine simple, délicatement travaillée autour de saveurs majoritairement régionales. Savourez des escalopes de fois gras poêlées, un risotto d’asperges vertes et gambas à la bisque de homard, et une crème brûlée à la fève tonka. Vous y trouverez un accueil plein de gentillesse sur fond de musique jazzy ou de piano, et même un fumoir très cosy.