Les heures chaudes de Montparnasse

Histoire et patrimoine | L'Esprit Créatif | Autour de l'art | Sorties
Montparnasse au XXème siècle par Esprit de France
Vous souhaitez découvrir Montparnasse ? Séjournez à l'
Hôtel Aiglon
L'Hôtel Aiglon, situé dans le quartier de Montparnasse

Retour sur les hauts-lieux de la vie artistique à Paris au début du XXème siècle

Montparnasse est l’un des quartiers parisiens les plus connus à travers le monde. Sa célébrité tient au fait qu’il réunit plusieurs hauts-lieux qui ont fait l’histoire de l’art moderne et l’effervescence de la vie artistique à Paris au début du XXème siècle. Pour ne citer que les principaux, il faudrait mentionner la Ruche où travaillaient de nombreux sculpteurs les écoles d’art telles l’Académie de la Grande Chaumière (qui existe toujours au 14, rue de la Grande Chaumière), l’Académie Colarossi dans la même rue et bien d’autres comme les Ateliers des Beaux-Arts de Paris qui sont toujours en activité. A côté d’eux, il faut évoquer les bals comme le célèbre Bal Bullier qui se situait à la station Port-Royal (aujourd’hui station de RER) que Sonia Delaunay fréquentait et qu’elle a peint dans plusieurs tableaux, le Bal de la Boule Blanche (qui était rue Vavin), le Jockey Club (premier night-club du quartier qui s’installa en 1923 à l’angle de la rue Campagne Première et du boulevard Montparnasse et dont Kiki de Montparnasse, célèbre égérie des artistes des années vingt, fut une des vedettes) ; et ne pas oublier les grandes brasseries ou cafés où se réunissaient artistes et personnalités : La Closerie des Lilas (où se retrouvaient Apollinaire et Alfred Jarry et où plus tard, passèrent James Joyce, Dos Passos et F. Scott Fitzerald), Le Dôme (fréquenté par Hemingway, Henry Miller, Samuel Beckett, Man Ray, André Breton…) ou la Rotonde, et puis plus tard la Coupole (préférée par Picasso, Foujita, Giacometti, Zadkine…), toutes quatre situés sur le Boulevard Montparnasse.

Montparnasse au XXème siècle par Esprit de France

Ce quartier qui était quelque peu aux marges de Paris à la fin du XIXème siècle, entre une grande gare et un cimetière, s’urbanisa grâce à la récupération de matériaux provenant des pavillons de l’Exposition Universelle de 1889. On construisit alors de nombreux ateliers clairs et bon marché et bien des artistes qui ne trouvaient plus de place à Montmartre, vinrent s’installer là, d’autant plus facilement que les deux pôles artistiques communiquaient dorénavant facilement grâce la fameuse ligne de métro Nord-Sud (aujourd’hui ligne 12 considérée comme historique).

Séjournant à l’Hôtel Aiglon des Hôtels et Demeures Esprit de France, dont la façade évoque le style art déco propre à l’époque où Bunuel et Giacometti y demeurèrent, vous serez au cœur de ce quartier d’ateliers d’artistes et pourrez vous promener à loisir dans les rues avoisinantes pour découvrir sur les façades des plaques rappelant le séjour de nombreuses personnalités du monde de l’art et des lettres. Notre prochain blog approfondira un itinéraire vous permettant d’appréhender ce proche environnement de l’hôtel de manière plus intime.