Le Paris secret des Passages couverts

Les passages parisiens par Esprit de France
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel Brighton
hôtel Brighton de la collection Esprit de France

Esprit de France vous suggère un petit parcours près de la rue de Rivoli et du théâtre de la Comédie française.

Qu’est-ce qu’un passage ? C’est une voie privée ouverte au public, un raccourci entre deux ou plusieurs voies, qui peut être couvert ou non. Percés entre les immeubles du cœur de la capitale et souvent couverts de verrières qui les transforment en élégantes galeries, ces passages ont pour la plupart été édifiés au XIXème siècle mais ont fréquemment disparu dans les spéculations immobilières. On n’en compte aujourd’hui plus qu’une vingtaine, généralement classées monuments historiques. Abritant généralement des boutiques, des salons de thé et des restaurants, les passages de Paris sont une curiosité architecturale pleine de charme car, tout en s’intégrant dans la culture urbaine de la grande ville, ils favorisent un rapport d’intimité avec le promeneur.

la galerie Vivienne par Esprit de France

Esprit de France vous suggère un petit parcours débutant près de la rue de Rivoli et du théâtre de la Comédie française pour en découvrir les plus beaux exemples. Commençons par l’élégante Galerie Vero-Dodat (du nom des 2 investisseurs qui la financèrent), située entre la rue Jean-Jacques Rousseau et la rue du Bouloi, et dont le pavement de losanges noirs et blancs, éclairé par une belle verrière, affiche son néo-classicisme. Elle abrite de luxueuses enseignes dont le célèbre chausseur Christian Louboutin ! Revenons ensuite au Jardin du Palais Royal pour longer les Colonnes de Buren -une commande de l’état qui créa la polémique quand elle fut réalisée en 1985 et qui se compose de 260 colonnes de différentes hauteurs, en marbre aux rayures blanches et noires- et pour remonter les galeries jalonnées de boutiques tout aussi discrètes que raffinées. Après être sortis, par le minuscule passage des Deux-Pavillons, dans la rue des Petits Champs, nous nous trouvons juste en face de la Galerie Vivienne et de la Galerie Colbert. Construites dans les années 1820, elles sont très certainement les plus élégantes de notre parcours car ce sont les plus vastes et les plus complexes avec leurs différents axes de circulation et leurs belles coupoles de verre. Si la galerie Colbert qui appartient à la Bibliothèque Nationale de France, offre peu de devantures en dehors de celle de la renommée Brasserie du Grand Colbert, la galerie Vivienne est quant à elle bien plus accueillante. Après s’être attardés devant les vitrines des stylistes et des créateurs, nous n’hésiterons pas à faire une pause à la terrasse de A priori thé pour admirer au calme les splendides mosaïques du sol et la superbe verrière. Retrouvons-nous prochainement pour poursuivre cette promenade et découvrir les passages des grands boulevards.