Une journée dans le 16ème arrondissement de Paris

Les plaisirs parisiens : de l’art à la gastronomie…

Portés par le souffle des conquêtes napoléoniennes, les peintres européens ont fantasmé l’Orient avant d’aller vérifier leur rêve par leurs voyages. Dès le début du XIXème, Ingres et Delacroix donnent le ton, l’un avec ses odalisques, pur fantasme de la femme orientale, l’autre avec un exotisme coloré qui doit beaucoup à sa découverte du Maghreb. L’orient est souvent un nouveau prétexte, après l’illustration de scènes mythologiques, à dévoiler des nudités sensuelles. L’exposition actuelle du Musée Marmottan Monet retrace, entre rêve et réalité, une évolution qui tout en gardant ses sujets de prédilection, femme et paysage, participe à la modernité grâce, en grande partie, à une nouvelle approche de la lumière.

Peu à peu, celle-ci envahit tout, simplifie les formes et libère le peintre de l’exactitude photographique. De Marquet à Matisse, de Klee à Kandinsky c’est une explosion de la couleur pure qui mène à l’abstraction. Nous avons particulièrement aimé les toiles qu’Albert Marquet réalise pendant les quelques vingt années où il se rendra plus ou moins régulièrement en Algérie : tout motif anecdotique en est exclus et pourtant il s’y perçoit une lumière, une transparence de l’air et une fraîcheur des couleurs qui sont autant personnelles que modernes.

Au sortir de cette exposition, vous pourrez, à votre gré, faire une pause au Café de la Gare, installé dans l’ancienne gare de la Muette qui vient de faire peau neuve avec un décor très latin, tout en terrasses confortables et colorées, ou traverser la Seine pour rejoindre Montparnasse. Proche de l’Hôtel Aiglon, La Brasserie La Coupole est un lieu emblématique de ce quartier. Rendez-vous des artistes dans le Paris des années folles, une foule de personnalités s’y est attablée. Son magnifique décor Art Déco, inscrit au patrimoine historique, a connu Jean Cocteau, Pablo Picasso, Ernest Hemingway, Serge Gainsbourg et bien d’autres. Raie à la grenobloise, plateaux de fruits de mer ou encore curry d’agneau à l’indienne (le plat signature depuis l’ouverture en 1927 !), le menu de La Coupole a de quoi satisfaire tous les palais. Ce lieu, ouvert du petit-déjeuner jusqu’à tard dans la nuit, est une halte incontournable pour les amoureux de l’art et de la vie parisienne !