UNE JOURNÉE À PARIS PAR ESPRIT DE FRANCE #17

women-house-Louise Bourgeois.jpg
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel de la Place du Louvre
hotel de la Place du Louvre de la collection Esprit de France

Les femmes souvent à l’initiative de l’Art contemporain

Une des grandes expositions de cette saison est celle que la Fondation Louis Vuitton consacre au MoMA. L’exposition reflète l’histoire de cette institution new-yorkaise emblématique par une sélection de chefs-d’œuvres des XXème et XXIème siècles. La présentation se fait en quatre étapes qui correspondent pour chacune à une période différente de l’évolution de ce musée américain et de ses acquisitions. Ainsi, au rez-de-bassin, est évoquée la période initiale des collections qui va de 1929, date de la fondation du musée à l’initiative de trois femmes dont Abby Aldrich Rockfeller, à 1939. Elle s’ouvre avec des pièces maîtresses européennes telles Le Baigneur de Cézanne et L’Atelier de Picasso, mais aussi américaines dont Maison près de la voie ferrée de Hopper et des photographies de Walker Evans. Dès son ouverture, le MoMA a eu conscience que la création artistique ne se limitait plus aux catégories traditionnelles et a acquis de la photographie, du cinéma, du design et des maquettes d’architecture et, par là même, il est devenu la référence incontournable de tous les musées d’art moderne qui se sont ouverts par la suite. Les niveaux supérieurs sont consacrés à la dynamique des acquisitions : abstractions américaines de l’après-guerre avec l’Action painting de Pollock entre autres, Minimalisme et Pop art avec des pièces iconiques d’Andy Warhol autant que de Roy Lichtenstein, œuvres faisant écho à la politisation des années 1980 et 1990, œuvres encore plus récentes intégrant l’imagerie numérique et reflétant les nouveaux engagements du musée vis-à-vis des artistes femmes et noirs-américains, jusqu’alors sous-représentés. A ce titre, la plus belle salle de cette dernière partie est une installation sonore de Janet Cardiff. Cette dernière nous invite à circuler dans un Motet à quarante voix pour une expérience émouvante de pureté angélique entrant en résonnance avec l’architecture éthérée de Franck Gehry.

Au même instant, une autre institution parisienne présente des travaux exclusivement féminins. L’hôtel de La Monnaie propose Women House, une exposition consacrée aux femmes artistes depuis 1960 et à la façon dont elles ont longtemps investi leur foyer, leur maison avant d’en faire un espace politique : un lieu domestique devenu aujourd’hui un lieu de revendication. Des œuvres pleines d’humour comme la théière géante de Joana Vasconcelos mais parfois plus grinçantes comme l’araignée de Louise Bourgeois. Ce bâtiment offre en outre une belle surprise puisqu’il abrite le restaurant Guy Savoy trois fois étoilé au Guide Michelin : une cuisine d’exception dans un cadre unique puisqu’elle se déguste dans un des six salons du XVIIIe siècle qui regardent la Seine.