Sur les traces du Paris Antique

Sorties | Histoire et patrimoine | Musées
Les arènes de Lutèce par Esprit de France
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel Parc Saint-Séverin
L'Hôtel Parc Saint Séverin, situé dans le Quartier Latin

Itinéraire antique entre l'île de la Cité et la Montagne Saint Geneviève

Le premier nom de Paris est Lutèce et il est mentionné par César dans La Guerre des Gaules (58-50 av J.C.), quand il raconte la ruse stratégique qu’il a employée pour investir cette petite cité occupée par la tribu locale des Parisii. C’est à ces premiers habitants que l’on doit le nom actuel de la capitale française. L’occupation romaine, vers le 1er siècle de notre ère, s’est faite dans la zone située, sur la rive gauche de la Seine, entre l’Île de la Cité et la montagne Sainte Geneviève. Au sommet de cette colline, se trouvait le forum, sur l’actuelle place du Panthéon. Quant à la rive droite du fleuve, elle était marécageuse et son aménagement a été pour cette raison beaucoup plus tardif. 

Commençons notre promenade par les Arènes de Lutèce, accessibles par un passage situé au 49 de la rue Monge. Jadis théâtre antique, fosse aux lions et arène de gladiateurs pouvant accueillir jusqu’à 15000 spectateurs, le site redécouvert au XIXème siècle et quelque peu restauré depuis, est aujourd’hui un terrain de jeu tranquille pour les boulistes et les jeunes footballeurs. En été, des spectacles et concerts peuvent y être donnés. Notre deuxième étape, en descendant vers la Seine, se trouve dans le Musée de Cluny. C’est un musée consacré au Moyen-Age, mais dont le niveau inférieur comporte des vestiges tout à fait intéressants de la période gallo-romaine : des termes, bains publics de l’époque, dont il reste, entre autres, une impressionnante salle de frigidarium avec une voute de près de 14m de haut. Enfin, sur l’Île de la Cité, sous le parvis de Notre-Dame, à deux pas de l’Hôtel Parc Saint Séverin appartenant à la collection d’hôtels et demeures Esprit de France, vous descendrez dans la crypte archéologique découverte à la fin des années soixante, pour une dernière étape. Cet endroit fourmille de vestiges architecturaux dont les plus anciens sont rattachés à l’époque gallo-romaine : les restes de l’ancien quai du port de Lutèce, les marques d’un établissement de bains publics avec son système de chauffage par le sol et les fondations du premier mur d’enceinte bâti au IIIème siècle pour lutter contre les barbares.

Voici suffisamment d’indices et de traces pour recréer, par l’imagination, toute l’activité de l’antique Lutèce !