Le tour de quelques places parisiennes, histoire et anecdotes

Sorties | Histoire et patrimoine
Les places parisiennes par Esprit de France
Vous souhaitez visiter Paris ? Séjournez à l'
Hôtel Mansart
Hôtel Mansart de la collection Esprit de France

Petit tour de quelques-unes des places les plus emblématiques de la capitale.

Lieu de rendez-vous incontournable, à la croisée de quelques ruelles ombragées, véritable carrefour de circulation aussi impressionnant que symbolique, les places parisiennes ont toutes leurs particularités, leur charme et leur histoire. Petit tour de quelques-unes des places les plus emblématiques de la capitale qui en compte près de 500.


PLACE CHARLES DE GAULLE ÉTOILE

Qui aurait pu prédire un tel destin à ce qui n’était, jusqu’à la fin du XVIIIe, qu’une butte, la colline du Roule ? En 1806, l’empereur Napoléon, victorieux d’Austerlitz, promet à ses soldats : « Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe ». Le projet démarre alors sous les ordres des architectes Chalgrin et Raymond qui s’inspirent de l’arc de Titus à Rome. Le colosse haut de 50 mètres et large de 45 n’est achevé qu’en 1836. Ses façades illustrent des batailles ou des allégories guerrières.

Au début du XXe siècle, elle s’établit comme symbole des combattants de la Grande Guerre. Le soldat inconnu y est inhumé en 1921 et la flamme allumée à partir de 1923. Anciennement place de l’Étoile, à cause du rayonnement géométrique des 12 avenues, elle est rebaptisée à la mort du général, en 1970, place Charles de Gaulle.

PLACE VENDÔME

Le centre de cette place a connu une histoire mouvementée et de nombreux rebondissements. En 1699, une statue de Louis XIV y est érigée, puis détruite à la Révolution. Napoléon y fait construire une colonne avec le bronze des canons pris à Austerlitz. Au sommet, une statue de lui, en César. Cette dernière est remplacée par une statue d’Henri IV en 1814. Napoléon III qui a l’esprit de famille, rétablit la statue initiale de son oncle.

La place Vendôme doit son nom à César de Bourbon, duc de Vendôme, fils naturel d’Henri IV et de Gabrielle d’Estrées.

PLACE DE LA CONCORDE

C’est là qu’ont été exécutés Louis XVI et Marie-Antoinette. En 1795, le Directoire, désireux de faire oublier le macabre passé de cette place la rebaptise place de la Révolution, place de la Concorde. Il s’agit de la plus grande place de Paris puisqu’elle recouvre plus de huit hectares.

Pour orner son centre, Charles X choisit un monument sans couleur politique : l’obélisque, offert par le vice-roi d’Égypte. Vieux de plus de 33 siècles, il provient du temple de Ramsès II à Thèbes. Composé de granit rose et sur son sommet de plomb et d’or, il est recouvert sur sa partie principale de hiéroglyphes. En outre, sa pointe marque de son ombre l’heure internationale, ce qui fait de la place de la Concorde le plus grand cadran solaire du monde.

PLACE DE LA BASTILLE

La Bastille, l’ancienne prison, était la figure même de l’arbitraire royal, dans laquelle les ennemis du roi étaient envoyés par simple lettre de cachet. La place abrite les dépouilles de plus de 500 révolutionnaires qui se sont battus lors des révolutions de 1830 et de 1848 pour que la démocratie triomphe. Sur cette nécropole se dresse leur emblème, la colonne de Juillet et la statue Le Génie de la Liberté signée Dumont.