Entre Petit Palais et Grand Palais

Sorties | Expositions | Musées
Grand Palais par Esprit de France
Vous souhaitez découvrir Paris ? Séjournez à l'
Hôtel Brighton
hôtel Brighton de la collection Esprit de France

Une vocation différente

L’actualité parisienne des grandes expositions se joue souvent à Paris entre le Grand et le Petit Palais. Construits l’un comme l’autre à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900, ces deux bâtiments qui se font face, le long de la Seine, dans l’axe du Pont Alexandre III, ont néanmoins une vocation différente.

Le Grand Palais est un des monuments parisiens les plus imposants et les plus emblématiques. Alliant la pierre, l’acier et le verre, ce chef-d’œuvre architectural est reconnaissable à sa grande coupole de verre nervurée de métal. Il abrite trois grands sites. Le premier, la Nef longue de 240 mètres et surmontée d’une verrière avec la coupole culminant à une altitude de 45 mètres, accueille de grandes manifestations dans des domaines très divers (équitation -Le Saut Hermès-, art contemporain telle la FIAC ou Paris Photo, fête foraine ou patinoire même…). Le deuxième, le Palais de la Découverte, est un musée des Sciences doté d’un planétarium. Le troisième, enfin, est l’ensemble des Galeries Nationales qui organisent des expositions temporaires de grande envergure et s’adressent à un large public. Actuellement, elles présentent d’un côté, Gauguin l’alchimiste, de l’autre, le photographe Irving Penn. L’extérieur du bâtiment est orné de belles mosaïques sous la colonnade de l’Avenue Winston Churchill et de deux superbes quadriges en cuivre oxydé qui couronnent les entrées se trouvant aux extrémités de cette imposante façade.

Le Petit Palais est, pour sa part, un joyau architectural plus classique, bien que l’architecte qui l’a conçu, Charles Girault, soit également celui qui a supervisé les travaux du Grand Palais. La longue façade est centrée par une entrée monumentale surmontée d’une coupole sans verrière: un haut escalier mène à une grille dorée richement travaillée et l’archivolte du porche est ornée d’allègres sculptures. L’intérieur est structuré autour d’un jardin semi-circulaire et bordé d’un charmant péristyle. Lors de votre visite, n’hésitez pas à faire une pause pour une tasse de thé ou un café dans ce cadre privilégié et protégé du tumulte de la ville. Ce bâtiment est vite devenu, après son inauguration, le musée des Beaux-Arts de la ville avec 1300 pièces qui font la part belle au XIXème siècle et avec des expositions temporaires souvent en rapport avec ses collections. Actuellement, vous pouvez y voir l’œuvre du peintre suédois Anders Zorn, et L’Art du Pastel de Degas à Redon qui présente un ensemble exceptionnel de 130 pastels appartenant au musée et rarement montrés.

Les deux bâtiments se répondent en créant un ensemble unique par leurs proportions et par leur élégance caractéristique de la Belle Epoque. Ils contribuent à la magie du panorama parisien qui se déploie majestueusement sur les rives de la Seine.